List

Je viens de voir cette information, « les voitures de couleur noires interdites ! ». Ho ? du coup je m’inquiète, je me renseigne…. et en approfondissant, j’apprends que ça se passe au Turkménistan. Ouf !

 

Mon vieux côté routard revient et je me pose la question : le Turkménistan ???  Avec un nom pareil j’imagine ou ça se situe, mais reste la question du pourquoi ?

Les voitures de couleur noires interdites

Voiture noire interdire au Turkménistan

Le président Gurbanguly Berdimuhamedov vient donc de prendre la décision d’interdire les voitures noires dans son pays, le  Turkménistan.

 

On s’étonne, on s’interroge… les voitures sombres provoquent elles un réchauffement climatique ? rigolez pas on y a réfléchit  sérieusement, le noir attirant la chaleur, d’où une clim qui fonctionne plus, une surconsommation…etc. mais les dernières études ont démontrées  que ce n’était pas le cas… ouf.

 

Alors pourquoi ? La raison est simple : Les voitures de couleur noire ne portent pas chance (sigh !) et  Oui le président estime que les voitures noires portent la poisse, la scoumoune…bref ça lui fout les chocottes au président de voir passer une voiture noire (encore plus sous une échelle) alors il décrète que les voitures noires ne doivent plus circuler dans le pays.

 

Bien sur, tous les membres du gouvernement ont du faire repeindre leurs voitures en une autre couleur et le peuple doit suivre l’exemple !

Bon en même temps, ce n’est qu’une interdiction de plus

Au Turkménistan, on ne peut absolument pas : se déplacer avec un modèle dont la cylindrée est supérieure à 3,5 litres, rouler avec une voiture aux vitres teintées… Bien sur ces mesures ne concernent pas le président, qui lui a toute une flopée de voitures de collection.

Le Turkménistan : le pays des bisounours

Turkménistan Le pays d’un peu plus de 5 millions d’habitants, a des frontières avec l’Afghanistan, l’ Iran, l’ Ouzbékistan et le Kazakhstan. Le régime dictatorial, est un des plus autocratiques au monde. Autant dire que les droits de l’homme sont un gros mot la bas.

 

Dans ce beau pays (il l’est surement), la liberté d’expression n’existe pas, l’accès à la culture interdite. La discrimination des minorités ethniques, l’interdiction des partis politiques, la justice expéditive…est chose courante.

 

Le président Gurbanguly Berdimuhamedov élu Grand guignol

Gurbanguly Berdimuhamedov Dans ce charmant pays, ce cher président a été élu en 2007 avec 89,2% des suffrages et en 2012 avec 97,12%.

 

Il faut dire que dans certaines régions, les autorités ont menacé la population, en déclarant que ceux qui ne voteraient pas n’allaient pas recevoir leur ration mensuelle de farine. Ah oui, j’oubliais les partis d’opposition sont interdits.

 

On suppose donc que les 2,88% qui ont voté contre, en avaient sérieusement dans le caleçon ou sous la jupe. Hé oui mine de rien,  le droit de vote existe depuis 1927 pour les femmes… En France, c’est en 1945 (la honte non ?). Notez que l’ Islam représente 93% de la population. Comme quoi, les préjugés…

 

Le président du Turkménistan, comme certains dictateurs (dédicace à Kim Jong-Un en Corée du nord) aime se mettre en scène pour montrer que c’est un homme d’action… un vrai mâle quoi !

Course de voiture

En Avril 2012, il organise une course de voiture (la 1ère dans l’histoire du pays) …et il arrive au volant de sa Bugatti Veyron, l’une des voitures les plus puissantes, et les plus chères au monde.

 

Bon la course se concourrait en Volkicar, des petites voitures, et c’est au volant d’une de ces Volkicar qu’il prend le départ… et devinez quoi ? il gagne. Étonnant non ?

Gurbanguly Berdimuhamedov  dans sa Bugatti Veyron

Gurbanguly Berdimuhamedov  dans sa Volkicar

Course de chevaux

Extraordinaire jockey qu’est le président adoré de son peuple, il participe à une course de chevaux. Mais comment dire, il se vautre lamentablement. Au passage vous remarquerez que le service de sécurité est conséquent.

Le président du Turkménistan se vautre lamentablement

 

Crooner et roi du Mixage

Mais comme il a du temps, il s’exerce aussi au mix et au chant. Oui gouverner ça ne sert à rien.  Il est également fan de Jenifer Lopez qui devait faire un concert pour l’anniversaire du président si aimé de son peuple. Mais  sous la pression internationale, elle a dû annuler son concert (et sans doute perdre un cachet énorme, la pauvre)

 

Laisser un commentaire